27.9.06

Fibs

Traduction libre de l'article Fib_(poetry) sur Wikipedia + mon grain de sel habituel

Le fib est une forme de poésie occidentale ressemblant au haïku mais s'appuyant sur la séquence de Fibonacci. C'est un poème composé de 6 vers et comptant 20 syllabes, chacun des vers comptant autant de syllabes que chaque ligne correspondante de la séquence de Fibonacci, soit 1/1/2/3/5/8. La seule restriction de cette forme poétique est que le nombre de syllabes (ou de pieds) doit être égal au nombre de syllabes de la célèbre séquence italienne. Voici un exemple d'un fib classique :

One
Small,
Precise,
Poetic,
Spiraling mixture:
Math plus poetry yields the Fib.



— Pincus, Gregory K., GottaBook: The Fib.

Il est généralement accepté que le fib a été porté à l'attention du grand public par Gregory K. Pincus qui, le 1er avril 2006, a publié le premier fib sur son blog. Il y a écrit : "To my surprise (and joy), I continue to find new threads of Fibs popping up all around the Web. I've seen Fibs in over a dozen different languages, and I'd also note that today a cat left a post in the comments of The Fib, joining a priorly poetic dog, so I think it's safe to say that Fibs travel well."

Depuis que j'ai découvert cette forme poétique, je m'y suis adonné avec beaucoup de plaisir. C'est un peu le sonnet moderne. Voyons voir s'il résistera aux assauts du temps; d'un certain point de vue, il existe déjà depuis presque 1000 ans!

Voici une liste des fibs que j'ai écrits, ainsi que des haïkus et fibohaïkus, soit un mélange de fib et de haïku :
Vous trouverez également des fibs sur La Minute encyclopédique. Essayez, sinon vous êtes tellement full out, genre.