19.10.09

Faire la piasse avec Nelly

Je ne peux vraiment plus me passer de Twitter, surtout depuis que je suis plus de litteraires comme Francois Bon (@fbon), Nicolas Dickner (@nicolasdickner) et autres Melodie Nelson (@melodienelson).

Mais la derniere rage vient de The Gazette, qui affirme dans un article de vendredi dernier que l'hertage arcanien serait sur le point d'etre exploite par Seuil, qui a "promis" de publier un autre livre de Nelly Arcan a l'automne 2010.

Comment?

En tentant de hacker son ordinateur et en publiant une partie de journal intime, une partie de roman, et tout autre contenu juge assez litteraire par l'editeur francais.

Bref n'importe quoi pour faire du cash.

Seuil a peut-etre un contrat avec Arcan (ah oui! elle est morte, remember?). Peut-etre qu'elle avait un autre livre a pondre a cause d'un contrat quelconque.

Mais en bout de ligne, n'est-ce pas la famille ou l'executeur litteraire qui devraient prendre ca en main, et non un editeur?

T'en penses quoi? Moi je pense que je vais nommer un executeur litteraire sur-le-champ, des volontaires?

6 comments:

Bourbon said...

Ça ne peut qu'être moi - ton alter ego. En passant, je suis vraiment déçu de ne pas être dans le top 10. C'est sûrement une erreur due à mes hétéronymes bloguiens.

LeRoy K. May said...

alter ego, tu seras.

t'inquiete pour le top 10, c'est toute d'la M ces affaires-la :)

Symon Dé said...

... hummm

Laissons le soin de la connerie en décidé quand ils auront tout sorti de son ordi ils iront au diable.

helenablue said...

Je trouve le sujet sensible et assez attristant , on fait voter les morts dans certains pays, et dans d'autres on les fait écrire malgré eux!
La question est épineuse, j'avoue. mais je suis assez désolée en fait que passe à l'as pardonnez moi l'expression finalement la démarche de cette femme, je ne la connais pas, n'ai rien lu d'elle dans l'immédiat, mais en ai bien l'intention, vu complètement de l'extérieur, suis suffisamment loin, cela me choque.
Il y a une violence dans cette manière de faire propre au loi de de l'argent et du business, qui ne devrais pas avoir lieu d'être pour l'être , l'artiste qui donne de sa personne.
Moi je trouve cela indécent et révoltant.

LeRoy K. May said...

@sd les cons vont-ils vraiment au diable? ce serait mieux qu'ils soient invités à un dîner de cons avec françois pignon.

@helena. c'est exactement mon sentiment. c'est révoltant. j'ai commencé à lire le premier chapitre de Paradis, clef en main, le dernier Arcan. le chapitre est ici:
http://www.coupsdetete.com/extraits/24.pdf

daniel guimond said...

Bien sûr que les éditeurs mettent une gagure sur l'assurance-mort des écrivains, tout le monde sait ça!

àÉcris-en UN qui marche, pis toé aussi tu vas disparaître le grand!

Le Seuil du Ravin.