15.5.07

Sabotage : mode d'emploi


(merci à nina et caro.)

LAVI : Il a tout gâché.
LAMOR : C'est vrai.
LAVI : Tout gâté, bâclé, détérioré. C'était une détérioration ambulante. Un accident de la nature. Une bombe incapable d'exploser.
LAMOR : Mets-en.
LAVI : Il était altéré de malice, comme un cheveu de permanente abîmé.
LAMOR : Tout sec.
LAVI : Lorsqu'on l'envoyait au front, le sabotage exécuté en territoire ennemi était beau comme une viande putréfiée.
LAMOR : Arrête, tu m'excites.

Un temps. Lamor salive pendant que Lavi se frotte les mains frénétiquement.

LAVI : Tu vas gâter ta robe!
LAMOR : Ben oui, voilà que je m'énerve avec cette histoire de pourriture.
LAVI : Ta voix semble altérée, émue.
LAMOR : Tu délires.
LAVI : Mais non, je te jure, on dirait que tu es cassée.
LAMOR : Cassée?
LAVI : Oui. Cassée.
LAMOR : Comment veux-tu que je sois cassée? Dis donc que je suis détruite, détériorée tant qu'à y être.
LAVI : D'accord. Tu es détruite et détériorée. Tu ne fonctionnes que pour altérer le fonctionnement de son installation.
LAMOR : Son installation? C'est de la merde, du travail bâclé, du salopage, il faisait honte au métier; il créait à la va comme je te pousse, sans structure, ces installations étaient aussi pourries que la putréfaction de sa carcasse au soleil.
LAVI : Tu es méchante.
LAMOR : Oui. Je sais.

Un temps. Lamor fixe Lavi pour la déstabiliser. Lamor prend une roche et la caresse puis fait mine de vouloir assomer Lavi. Elle regarde les spectateurs, rit avec eux. Lorsque Lavi la regarde, elle continue à caresser la roche.

LAMOR : Tu as manqué ta vie.
LAVI : Et pourquoi dis-tu cela?
LAMOR : Tu t'es éparpillée toute ta vie, à saloper ici, à bâcler là-bas, jamais rien de constant. Comme lui.
LAVI : Et oui! Moi je sentais la vie dans mes veines, comme lui, même s'il faisait tout tout croche, sauf l'amour.
LAMOR : Quoi? Tu as déjà couché avec lui?
LAVI : Eh que t'es pas déniaisée... Tout le monde a couché avec lui, sauf les vierges. Il te mettait hors service les bourgeoises d'Outre-Monstre; il faisait haleter les chiennes de Drummond; l'orgasme n'avait pas de secret pour lui, on nommait même des « points » en son honneur.
LAMOR : Tu déconnes.
LAVI : T'es rien qu'une vieille bique jalouse.

Lamor empoigne Lavi et tente de l'assomer avec la roche. Elle râte son coup.

LAVI : Je savais que tu ne résisterais pas à ça. Tu as manqué ta vie, galvaudé ton existence, gâcher ton métier; t'es comme une dent gâtée par l'humidité, privée de ta beauté, tes qualités naturelles sont en mauvais état, back order. Tu as pris goût à saloper tes devoirs, tu t'es enlaidie, décrépie. Comme le mauvais temps, tu te gâtes.

Lamor court après Lavi en un tourbillon sans cesse plus rapide. Les deux s'effondrent par terre, la roche les séparant.

LAMOR : La mort va t'altérer l'esprit et te gâter, t'endommagée tellement que tu en ressortiras gâteuse, l'esprit mou comme un meuble en mal d'âme; ou un vêtement oublié derrière la laveuse. Tu seras aussi abîmée que le boxeur qui mitraille son adversaire sur la gueule. Ça va barder, t'inquiète. Faute de savoir en profiter, tu vas mourir seule.
LAVI : Mais moi au moins, j'aurai connu Lamour avant que tu ne le sabotes.
LAMOR : Oui, tu l'auras connu, comme l'alcool gâte le palais, l'esprit et le goût.

Lamor empoigne la roche et écrase la tête de Lavi. Le sang coule sous la roche. Lamor se frotte les mains avec soin. Doucement.

10 comments:

Nina louVe said...

Mirvveilleux K !! Un pur délice.
MiAm ! Festif à souhait.

J'm'arrangerai pour te faire un duo audio avec CarOlinade puisqu'elle sera chez la louVe le 17 à 17 hrs.

superk said...

Kool!

J'ai trafiqué mon ordinateur hier pour essayer d'enregistrer, mais rien :(

J'ai juste réussi à perdre mon serveur graphique (c-a-d les images avec les beaux dessins).

carOlinade said...

go louve go...
demain, deux voix, deux micros
le texte de superK
un saboteur transcendé en théâtre...

Jack? said...
This comment has been removed by the author.
jack said...

Je l'ai : je pourrais asséner les coups de manche à balais pour saisir les spectateurs et signifier que ça commence :papapapapapapapapapapaw pa! pa! paw! Mais, je le crains, je suis déjà entre Lavi et Lamor et ne pourrai guère mener grand train.

superk said...

jack: nous sommes tous entre Lavi et Lamor, et on fait tous pas mal de train :)

caro: j'ai hâte d'entendre vos voix en train de saboter le théâtre

nina: huh, tchou-tchou :)

Nina louVe said...

CarO, j'ai pas 2 mics . Faudra faire ça collé-collé, miaouf..

Nina louVe said...

Ça y est K, "Sabotage : mode d'emploi" est publié chez la louVe, prise 12.

J'ai gossé pour les paragraphes. Lavi Lamor veulent pas de séparer.....

Pascal Perrot aka Poetic Gladiator said...

Quel superbe dialogue, profond, mystérieux, sensuel, chaotique … Franchement, ça donne sacrément envie.

superk said...

thx gladiateur!