28.5.07

Ville de M. — L'Éveil

Lorsque j'ouvre les yeux, je réalise la situation particulière dans laquelle je me trouve : je ne suis pas au volant, je suis assis inconfortablement sur le siège passager et j'ai renversé mon café froid sur mon jean.

— J'ai dormi?
— Comme un bébé, répondent les filles en chœur.

J'esquisse mon plus beau sourire dans les circonstances et je regarde nostalgiquement par la fenêtre. Adieu Alcibiade, ville de mon enfance, nous nous reverrons lors des fins de semaine de trois jours et des vacances de Noël.

N'empêche que ce rêve dans lequel Jakeza se referme sur ses souvenirs psychanalytiques me trouble. J'ai cru comprendre que je divaguais lorsque le paysage s'est transformé mais comme les peintures qui décorent mon quotidien tiennent rarement de l'ordinaire, je ne me suis pas inquiété outre mesure.

— Y penses-tu encore? fais-je à brûle-pourpoint.
— Comment?
— Penses-tu encore à "l'événement"?
— Mais de quoi tu parles Karl?

Je tente de rester calme mais je ne peux contrôler l'intonation de ma voix. Les filles se moquent de moi en m'imitant. J'abandonne d'élaborer plus avant ma pensée, pour l'instant. La brume m'empêtre.

Naoko fait danser ses boucles au rythme d'un pièce quelconque qui résonne malgré ses écouteurs.

— Qu'est-ce que tu écoutes?
— Tu connaîtrais pas ça...
— Teste-moi pour voir?

Naoko aime bien écouter des trucs que je ne connais pas, surtout lorsque ça traite de sujets supposément choquants pour les vieux comme moi : sexe, drogue, rock'n'roll.

— Ça s'appelle "Viens" de Djeun Zelektrikz.

En effet, je ne connais pas. Je lui demande si je peux l'écouter, elle ricane un peu et regarde sa sœur, puis me prête son iPod.

Les Djeun ont une voix fantomatique. Les guitares émettent des sons abrutissants et redondants, à la limite de la dissonance, saupoudrés de beaucoup de reverb et de flanger; la bassiste n'a pas à déployer son grand talent, elle alterne constamment entre les deux mêmes notes.

Puis, le refrain me décrisse :

Viens dans ma bouche
C'est le plaisir des ondes
Charge ta fronde
C'est ma langue qui te touche

2 comments:

Steve said...

Djeun Zelektrikz... viens dans ma bouche!!!

superk said...

Hehe. Ça te rappelle Sonic Youth? :)

Ah! Goo...