6.11.07

Andy Verol est-il hirsute?

Surtout des jeans bien rangés. Et des serviettes dans le cabinet de toilette. C'est comme ça qu'il s'est fait connaître. J'aurais pu inclure ce morceau dans "Catalogue de mode", ou bien dans le roman là avec le truc des cow-boys qui était fait pour rire.


Découverte sympa et aléatoire de la soirée :)

5 comments:

le rimailleur said...

Ah Vérol, parfois il m'agace mais finalement j'aime bien cette rage qu'il a de se faire une place dans la littérature à partir de la posture du provocateur

superk said...

ouais il provoque mais c'est pas si méchant que ça.

c'est surtout assez bon.

Anonymous said...

certain voit de la provocation la il y a souffrance ou cynisme, je ne vois pas ou est la provocation chez v&rol, jsuis désolé de vous briser le dimanche les gens

le rimailleur said...

j't'a reconnu Verol l'anonymekbjks :-))

superk said...

qui ose jouer à l'anonymus chez moi!

j'aime la provocation cynique et souffrante.