2.11.10

Distribution numérique vs. distribution papier


La distribution d'une œuvre numérique est beaucoup plus simple que celle d'un livre papier en librairie ou en bibliothèque. Pour preuve, j'aimerais souligner le travail de Jean-François Gayrard chez NumerikLivres.

En effet, grâce aux efforts de JF, mon récit électronique (revu et corrigé par bibi, epubisé et tout) a été rendu disponible, en moins de deux mois, sur les plateformes de vente numériques suivantes :

En Europe
Au Québec
Au Québec toujours, mon opus est disponible chez l'ineffable Robert, quoique le site de Bob ait des problèmes ces temps-ci...
Et sûrement dans d'autres librairies en ligne (si vous en connaissez, n'hésitez pas à me les signaler :)

Ayant travaillé en librairie et pour un éditeur, je sais que le placement de livres en «office» et dans les réseaux de librairies et de bibliothèques est un travail de moine, sans parler des inévitables retours de livres abîmés. Il est certain que la majeure partie du gâteau se «mange» en librairie (surtout par les distributeurs) et que cela sera le cas pour un bon bout de temps, mais l'avènement du numérique et sa rapidité de déploiement est appelé à changer la donne.

Peut-être plus rapidement que prévu par certains...

1 comment:

Leroy K. May said...

Selon JF Gayrard: En complément, l'ebook Tokyo, Québec sera également disponible au Québec via l'entrepôt numérique sur jelis.ca, livresquebecois.com, librairiemosaique.com et également disponible sur l'iBookstore France pour une lecture sur ipad/iphone.

Hâte de voir ça!