11.11.10

Message d'encouragement à ceux qui participent au NaNoWriMo


Salut les Nano!

Je m'appelle Leroy K. May et j'ai participé deux fois au NaNoWriMo, soit en 2006 et en 2008 et, rassurez-vous, dans les deux cas, je n'ai pas réussi à écrire 50 000 mots :-)

Mais là n'est pas vraiment l'important, à mon bien humble avis.

Tokyo, Québec

L'important, c'est d'écrire le plus possible pour essayer d'atteindre ce nombre de mots. Par exemple, en 2006, j'ai réussi à écrire 24 000 mots (de mémoire), que j'ai publié chaque jour sur mon blogue. Mais la bonne nouvelle dans tout ça, c'est que j'ai réussi à faire publier ce texte!

En effet, en 2009, j'ai contacté quelques maisons d'édition et Robert ne veut pas lire, une maison 100% numérique a accepté mon texte. Mais désillusionnez-vous: on travaille autant avec l'éditeur que sur son brouillon! J'ai eu la chance de travailler avec un gars qui en avait vu d'autres, qui a travaillé à la librairie Gallimard, entre autres, et qui voulait faire de mon texte un texte sans bavures, sans clichés. Quoiqu'il ait aimé l'ensemble du texte, on s'est échangés plusieurs courriels avant d'en arriver au manuscrit final. Le texte s'appelle «Tokyo, Québec» et vous pouvez y jeter un oeil ici: Tokyo, Québec chez Robert ne veut pas lire

Le texte a été publié en feuilleton à partir d'avril 2010 (environ), au rythme d'un ou deux chapitres par semaine, ce qui a créé un certain engouement. Les acheteurs recevaient un chapitre par semaine, et attendaient la suite la semaine suivante. Puis, une autre maison numérique, NumerikLivres, a republié le texte en septembre, en version epub et PDF. De plus, mon récit électronique est maintenant disponible sur plusieurs plateformes de vente, autant au Québec qu'en Europe. La version NumerikLivres est disponible ici: Tokyo, Québec chez NumerikLivres

Roman 1

En 2008, j'ai également participé au NaNoWriMo, avec la ferme intention de me rendre à 50 000 mots... mais j'ai encore échoué. Je me suis arrête à 34 000 et des poussières, mais cette fois, j'ai retravaillé le texte après le NaNo, j'ai incorporé les commentaires des lecteurs de mon blogue dans une autre histoire en parallèle, et je me suis rendu à 40 000 et des poussières. Mais ce n'est pas le nombre de mots qui compte, c'est l'histoire :)

Après avoir réécrit trois fois l'histoire (surtout de la micro-édition), j'ai soumis le texte à six éditeurs et j'ai eu trois réponses, deux positives et un rejet. Mais dites-vous que si vous recevez une lettre de rejet, c'est déjà bon signe! La plupart des éditeurs ne prennent pas la peine de répondre aux auteurs dont il rejette le manuscrit.

Depuis octobre 2009, je travaille à la réécriture de ce Roman 1, et j'ai bien hâte qu'il soit en librairie et en bibliothèque!

Tout ça pour dire que le NaNoWriMo est une excellente façon d'écrire un roman, mais dites-vous qu'à la fin du mois de novembre, au mieux, vous aurez un brouillon, et il faudra le retravailler par la suite. Sinon, ça demeurera un manuscrit au fond d'un tiroir.

Quelques trucs pour écrire
  • Donnez-vous une structure. Pour Tokyo, Québec, j'ai alterné l'action entre deux personnages pendant 14 chapitres. Puis, les personnages se sont rencontrés au 15e et s'en est suivi une finale sanglante au 18e. Pour Roman 1, la structure est plus complexe, mais je me suis donné des balises. Au chapitre un, je décris les personnages principaux, leurs intérêts et à la fin du chapitre arrive l'événement déclencheur: une enquête policière. J'ai écrit les grandes lignes des 24 chapitres en termes d'action (Joe fait ceci, Mary fait cela, etc.) 
  • Donnez-vous un repère en termes de mots. En tant que rédacteur professionnel, je me réfère souvent au nombre de mots à écrire pour déterminer combien de temps ça me prendra pour écrire (et aussi le tarif à charger :) Par exemple, je me dis que 10 pages devrait constituer un chapitre. Tout dépendant de l'interlignage que vous choisissez, cela peut représenter entre 300 et 500 mots (mais les éditeurs préfèrent recevoir des manuscrits bien aérés, à double interligne, donc environ 300 mots/page). Petit quizz de maths: si vous écrivez des chapitres de 3 000 mots, combien de chapitres vous faut-il pour arriver à terminer le NaNoWriMo comme un gagnant? (bon je sais on est des lettrés, on sait pas compter, demandez à quelqu'un qui sait compter ;-) 
  • Écrivez un synopsis. Cela m'a beaucoup aidé à comprendre mon histoire, à voir les grandes lignes. Imaginez que quelqu'un vous demande «ça parle de quoi ton roman?». Si vous êtes incapable de dire de quoi parle votre histoire rapidement, en quelques lignes, il y a quelque chose qui cloche. Un synopsis peut vous aider à mettre vos idées en place. 
Voilà, j'espère que mon «histoire» vous aura aidé à persévérer dans l'écriture de votre roman NaNoWriMo. Niaisez pas trop sur les forums, l'important c'est d'écrire :-)

7 comments:

le rimailleur said...

"Si vous êtes incapable de dire de quoi parle votre histoire rapidement, en quelques lignes, il y a quelque chose qui cloche. "

Pour ce qui est de mes productions, je me dis alors, y'a quelque chose qui cloche :-)). Mais bon , j'en étais conscient :-)

Meta said...

Comm test chez grand Manitou

Leroy K. May said...

@le rimailleur, t'es l'exception qui confirme la règle (des nouvelles de Bob?)

@meta, pis?

Meta said...

Ça a l'air d'être réglé :)

le rimailleur said...

Si, une courte nouvelle qu'il a déposé sur le wiki que j'ai mis en route :-)
http://fr.witopia.wikia.com/wiki/Wiki_Witopia

Leroy K. May said...

@rim suis allé voir witopia, pas vu où était cette courte nouvelle... Reste la forêt?

le rimailleur said...

Non
"KRISTINA HEYASDOTTIR" accessible à partir de la catégorie Jeff Chetelat ou à partir de Sommaire.
Reste la forêt regroupe les articles de Cécile Delalndre.

Et puisqu'on parle de Witopia, j'en profite pour dire qu'il est ouvert à tous ;-)