11.6.09

5

introverti
je m'introduis vers dans sur toi
et j'en ressors poisseux comme la photosynthèse de ton sol

sous une roche terreuse
essence naturelle de coeur bouilli aux abois des ruelles sans détour

### n'oublie pas ma pince mandarin, ma pince biconique à deux cornes
### l'avenir appartient à ceux qui mordent dans l'acier dénudé
### chut... ils t'entendent...

ta tête tourne 720 degrés se dévisse et tombe dans ma main
le sang est chaud et réconfortant
il est temps de passer aux choses sérieuses

2 comments:

Meta said...

N'as tu jamais pensé, pour le bien de l'humanité, à te consacrer uniquement à l'écriture ?!

LeRoy K. May said...

oui... on s'en reparlera devant un bon scotch, un jour...