20.3.08

Petite Italie

INT. NUIT. MONTRÉAL, 20h30 – UN RESTAURANT CHIC DE LA PETITE ITALIE



Musique jazz. Long plan séquence sur la clientèle chic. Jusqu’à une table au fond en retrait. Plan fixe sur un homme dans la cinquantaine. Il sirote un espresso. Mouvement lent de la caméra qui balaie le resto et se fixe sur la chaise devant lui. Vide. Un temps.

Bruit animé du resto qui fait contraste avec le silence renfrogné mais serein de notre homme. Un silence soudain, suivi de chuchotements, précède l’arrivée d’un jeune homme dans la trentaine. La cadre tantôt vide de la chaise reçoit son corps agité. Il jette un coup d’œil autour de lui, mal à l’aise. Plan rapproché sur ses mains. Silence.

Voix off :

LORENZO

Tu trembles.

TOMY

C'est de naissance.

LORENZO

Tu trembles depuis ta naissance?


Un temps. Plan rapproché de Lorenzo et de Tomy.


TOMY

Oui, c'est une forme de névrose. Mais on s'en fout.

LORENZO

La névrose c'est sérieux, pourquoi tu t'en fous?


Plan séquence sur les convives qui boivent et mangent. Tous semblent heureux. Rient


TOMY

Oh arrête tu veux? On croirait entendre mon psy...

LORENZO

Tu consultes?

TOMY

Oui.

LORENZO

Depuis quand?

TOMY

Depuis l'événement, mais on dirait que je me consulte depuis toujours.

LORENZO

Qu'est-ce que tu veux dire? Tu parles en parabole.

TOMY

Laisse faire veux-tu? Tu ne m'as pas convoqué pour me psychanalyser ou pire, me sermoner, non?

LORENZO

En effet, non. Qu'est-ce que tu veux boire?

TOMY

Je ne bois plus.


Un temps.


TOMY

Je boirai comme toi.

LORENZO

Cameriere! A bere!


Un serveur arrive à la hâte. Lorenzo est un bon client et ne supporte pas qu'on le fasse attendre. Le serveur sait déjà, d'un léger mouvement de tête, que Lorenzo veut un Amarone Valpolicella Classico. Sec. Corsé. Épicé.


LORENZO

Et comment va ta mère?

TOMY

Je ne sais pas.

LORENZO

Comment ça « tu ne sais pas »? Un fils doit savoir comment va sa mère!

TOMY

Je ne suis pas italien. Ma mère va bien, malgré ses lubies.

LORENZO

Ses lubies?

TOMY

Tu recommences... Je paye déjà assez cher docteur Spenkovska, pas la peine d'en rajouter, ok?

LORENZO

Bene, bene. Molto bene.

TOMY

Alors cette affaire?

LORENZO

Patience. Patience Tomy. Tout vient à point à qui sait attendre.

Le serveur apporte les plats que Lorenzo a commandé avant que Tomy n'arrive :cotelettes de marcassin sauce au Porto, pâtes fraîches, pain aux olives et Gorgonzola.

TOMY

On célèbre quelque chose?

LORENZO

Oui. Ta première mission pour notre maison. Salute!

TOMY

Salute!


coupé vers/


INT. NUIT. MONTRÉAL – UN BAR BRANCHÉ SUR ST-LAURENT

La suite de bourbon bientôt...

2 comments:

Tristan Rêveur said...

J'aime bien Tomy...

J'adore surtout:

TOMY
Oui, c'est une forme de névrose. Mais on s'en fout.
LORENZO
La névrose c'est sérieux, pourquoi tu t'en fous?

et

LORENZO
Et comment va ta mère?
TOMY
Je ne sais pas.
LORENZO
Comment ça « tu ne sais pas »? Un fils doit savoir comment va sa mère!
TOMY
Je ne suis pas italien. Ma mère va bien, malgré ses lubies.

Finalement.

J'aime bien tout le texte.

LeRoy K. May. said...

merci merci. c'est un premier essai liquide, on verra bien si bourbon et moi saurons accorder nos flûtes molles.