13.12.06

I.

Ouï-
Dire
Qu'il vit
Léviter
Mon vit s'immiscer
Et jouir me réjouit, chère amie

5 comments:

Nina Louve said...

Tiens, il est rare qu'on utilise le joli mot : VIT.

le vit
et le puy s'implorent
tanguent
mouillent
et s'explorent

superk said...

Oui
Jamais je n'eus ouï-dire de ce vit avant que je n'eusse lu le Marquis
Amie :)

Comment fut Cuba?

Nina Louve said...

Le Marquis ? Oh! Coquin va.

Cuba ? Humm Louve pleine de bonheursssssss en tête.
Du vent du vent (que j'aime tellement) les premiers jours. De grandes rencontres, de longues balades. Des kilomètres à pied chaque journée. Et à vélo sous un déluge (!) une de ces pluies tropicales des plus agréables. Du muscle à revendre maintenant.
Ai revu mes ami(e)s cubains, festoyé, discuté, joué de la patte et des hanches sous des musiques envoûtantes.
Puis... heureux hasard ou destin suave organisé par la Vie, une rencontre avec un turc dans la trentaine qui habite l'Allemagne. Milles plaisirs. Partage d'idiome, entre autre. (sourire ravi)

à plus Superk!

Franchement, je suis plutôt mécontente de revenir...

superk said...

mécontente de revenir? qui ne le serait pas!

bien hâte de vous lire, amiga.

et vous êtes-vous inscrite au Festival de Romans?

Nina Louve said...

Non, pas inscrite. Je vais jeter un oeil.