5.3.10

Répertoire numérique : des ressources, il en pleut!

Depuis la Fabrique du numérique, mes lectures sont de plus en plus denses et concentrées vers le numérique. Ici François Bon, ici Karl Dubost, ici Marie D. Martel, ici Thierry Crouzet.

J'en suis venu à un genre d'overdose aujourd'hui, suivant un ixième lien vers lequel Bourbon me pointait. Pas un ras-le-bol. Un genre d'impuissance devant la quantité inépuisable d'expériences, d'aventures, d'épiphénomènes pouvant devenir grands du numérique.

Je tenterai donc, ici, de répertorier ces ressources. Je ne pourrai pas être exhaustif. Et je compte sur toi pour m'indiquer celles que tu trouves pertinentes et que je n'aurais pas mentionnées.

Actualité numérique

Critique littéraire numérique

Revue de littérature numérique

Maisons d'édition numérique

Librairies électroniques

Plate-formes de distribution d'oeuvres gratuites

Diffusion

Outils

Ils inventent le numérique

15 comments:

É. said...

Bonjour,

Chouette initiative !

Ben dans les critiques, t'as raté l'incontournable Strictement Confidentiel.

Pis dans les éditions, il me semble que Lulu est un cas à part en raison de la longévité et de la relative justesse des partages.

fbon said...

je comprends ta réaction - 2 remarques :

- oui, la veille numérique nous prend du temps - mais ce temps, on le prenait auparavant à lire les journaux, écouter la radio (j'écoute encore la radio, lis encore les journaux, mais autrement) – c'est un transfert d'activité où le web nous renseigne sur le web, en même temps que cela nous aide à prendre distance sur nos propres usages du web, la façon dont on s'en sert du matin au soir, pour créer, pour le compte en banque, les heures d'ouverture de la bib ou le mail privé

- ce n'est pas cette profusion qui m'inquiète - là tu dis découvrir un site comme le mien, qui existe depuis 12 ans, alors t'inquiète, passée la première découverte, un site on le met dans son rss, et on suit à mesure – l'important c'est que les outils qui nous aident à gérer la profusion évoluent en même temps que les contenus eux-mêmes

au final, je crois que c'est comme rouler en voiture dans votre fichu Canada : on n'en revient pas comme c'est grand et comme c'est long, mais chaque demi-heure on s'aperçoit que le paysage a changé et que c'est géant comme expérience

note finale : et si justement c'était ça aussi la magie d'Internet, que partager les orientations, les lectures (le matin, je regarde désormais mon twitter avant mon mail) – le fait qu'on ne s'y oriente pas seul mais que ça aussi on le fait ensemble ?

F Bon / http://www.tierslivre.net

michaël trahan said...

merci de rassembler les ressources ; il y en a en effet tellement, difficile de se repérer, ou plutôt, facile de manquer un lien important dans l'avalanche. et merci pour le lien, j'apprécie ; ça me fait sortir de chez moi un peu. il n'y a pas grand-chose sur le mien — je travaille encore à peu près systématiquement à la main, sur papier, et je suis souvent pris de paresse à l'idée de transcrire vers l'écran ce que je fais, ce que j'ai à dire, et du reste je suis entrain de refondre complètement redire.net, de construire une plate-forme plus évoluée avec Drupal plutôt que Wordpress —, mais j'aurais aimé un lien vers les sites des gens directement (en plus du lien vers twitter). je ne sais pas. enfin, de manière générale les liens sont faciles à trouver via la page twitter.

de même j'en profite pour partager dans le coin quelques liens que je trouve pertinents, quelques liens qui m'importent. je te laisse en faire ce que tu veux - certains débordent sans doute trop des catégories proposées, mais je les abandonne ici au cas où ça intéresse quelqu'un.

Critique littéraire numérique :
- Salon Double au http://salondouble.contemporain.info/ -- en fait peut-être qu'il ne fait pas partie de tes critères celui-là, puisqu'il est encore attaché au livre papier, simplement sa parole est uniquement porté par le numérique (et aussi c'est lié à la Chaire de recherche en littérature contemporaine dirigiée par René Audet)

Maisons d'édition numérique
- Léo Scheer au http://www.leoscheer.com/ ont une collection "numérique" (ou avaient?) ; un blog littéraire actif en tout cas.

Librairies électroniques :
- pour le Québec, il y a le (je crois?) nouveau http://www.livresquebecois.com/
- aussi peut-être que je regarde mal mais il ne me semble pas voir http://librairie.immateriel.fr/ dans ta liste

dans une catégorie connexe, il y a aussi les plate-formes de distribution d'oeuvres gratuites, pour ce qui est du domaine public notamment, et qui sont pour moi des incontournables. mes deux favoris :
- projet gutenberg : http://www.gutenberg.org/catalog/
- feedbooks : http://www.feedbooks.com/

Outils :
- je ne suis pas certain que Sigil soit créé par Google? le projet est hébergé là-bas, mais je ne crois pas que cela va plus loin ; à vérifier.
- un autre forum génial sur un sujet plus ou moins connexe : http://www.diybookscanner.org/ (visuellement, la page d'entrée donne déjà une idée des ressources et des capacités des personnes qui participent à cette communauté) — c'est un aspect plus mécanique disons, mais c'est un forum assez bien pour qui veut nourrir son lecteur numérique de ses bons vieux livres papier ; grâce à leur aide par exemple je suis entrain de numériser un paquet de livres avec une bonne vieille caméra numrique et quelques logiciels gratuits...
- scan tailor : http://scantailor.sourceforge.net/ c'est le logiciel gratuit en question (le reste est surtout pour gérer des PDFs de manière flexible), extrêmement pratique pour nettoyer et arranger les images, gérer des projets de numérisation, etc. c'est ce que j'utilise pour scanner des livres entiers que je peux ensuite transférer sur d'autres lectures et traîner avec moi
- validation epub en ligne :http://threepress.org/document/epub-validate
- bookworm : la liseuse en ligne d'O'Reilly http://bookworm.oreilly.com/
- liseuse ibis (référé là par @karlpro), pas testé encore personnellement, mais ça l'air assez bien - http://ibisreader.com/
- et si tu veux être un peu en avance : Blio, ce sera sans doute un incontournable d'ici peu, c'est-à-dire dès qu'il sera lancé - http://blioreader.com/

mais bon, je vais arrêter là-dessus parce que je suis entrain d'innonder ta page commentaires et que je n'en suis qu'à environ la moitié de mes signets Firefox...

michaël trahan said...

bon, pardon pour le double post mais malheureusement je ne peux pas éditer mon commentaire précédent.

je trouve très juste cette remarque de françois bon, tiré du commentaire qui précède le mien : "l'important c'est que les outils qui nous aident à gérer la profusion évoluent en même temps que les contenus eux-mêmes"

et cette autre remarque aussi qui m'a bien fait sourire : "au final, je crois que c'est comme rouler en voiture dans votre fichu Canada : on n'en revient pas comme c'est grand et comme c'est long, mais chaque demi-heure on s'aperçoit que le paysage a changé et que c'est géant comme expérience"

allez, bonne journée et au plaisir.

michaël / blog.redire.net

fbon said...

merci Michaël (j'ajoute que je suis lecteur de "redire")

tcrouzet said...

Moi aussi j'ai du mal à suivre... mais c'est la preuve qu'il se passe quelque chose.

Leroy K. May said...

@é merci de ces suggestions. doh! j'ai oublié lulu.com... mais pour strictement confidentiel je n'ai trouvé que 2 articles traitant du numérique, normal?

@fbon en effet c'est un changement dans les habitudes, mais pour ma part, c'est le trop-plein qui m'a eu hier. et il y a tellement de sites dans mon Netvibes que ça finit par être dur de s'y retrouver, j'avais besoin de tout lister pour y voir plus clair. p.s. - je ne viens pas de découvrir ton site :)

@michael merci de ces nombreuses suggestions, c'est exactement l'esprit! tu vois, pour la plupart je connaissais mais de visu, ces liens ne me sont pas venus. quant au choix de mettre le compte Twitter au lieu du site perso des fabricants du numérique, simple question de paresse ;-)

Meta said...

Le laboratoire NT2: Promotion, lecture, création et archivage de nouvelles formes de textes et d'oeuvres hypermédiatiques http://www.labo-nt2.uqam.ca/

michaël trahan said...

ah, oui, le NT2, bien sûr!

Bertrand Gervais (directeur du NT2) n'est pas sur twitter mais son blogue est par là : http://cenestecritnullepart.nt2.uqam.ca/

ps @fbon je suis bien heureux d'apprendre que je ne suis pas tout à fait seul par là ;)

Leroy K. May said...

@MH merci! j'ai ajouté le labo.

@michael j'ai aussi ajouté Bertrand Gervais, en plus de la revue bleuOrange et Blogo-Numericus.

É. said...

Ben euh… J'ai peut-être mal compris. Chez Strictement, ils n'en parlent pas, de la littérature cybernétique. Ils la font.

Je suis de la même chair à saucisse.

Meta said...

Anaïs Guilet (@AnaisGuilet) http://anaisguilet.blogspot.com/

Leroy K. May said...

@É t'as bien raison, dans ma section Ils inventent le numérique, c'est un peu flou... mais certes, tu devrais y figurer, cher chair à saucisses :)

@Meta c noté

Bourbon said...

Comme tu me disais l'autre jour, c'est une première approche vers l'Ascenseur.

Imagine que tous ces liens et plusieurs autres pouvaient être ajoutés directement à une plateforme centrale par laquelle tout le monde bifurque afin de mieux concentrer son furetage tout en ajoutant ses découvertes.

Imagine une communauté où les blogueurs se collent plus encore les uns aux autres pour mieux se démarquer.

Ce qui manque à la liste, comme le faisait remarquer Éric Mc Comber c'est ceux qui l'écrivent. Et ça, c'est un travail de longue haleine.

Je pense par exemple à :

http://roulerosieroule.blogspot.com/
http://www.danielrondeau.com/
http://scotchetsloche.blogspot.com/
http://jsdrblog.blogspot.com/
http://lemondecrit.blogspot.com/
http://www.lagrange.net/
http://www.editionsheliotrope.com/catherinemavrikakis/
http://metachroniques.blogspot.com/
http://doctorak-go.blogspot.com/

Ce n'est que la pointe de l'iceberg.

On le prend l'Ascenseur?

Leroy K. May said...

bon les Éric se liguent contre moi...

au départ, ce répertoire se voulait un recensement de ceux qui pensent et inventent le numérique, et comme on l'a répété souvent, chez Bellavance et d'autres auteurs, sans auteur, point de ebooks, de Kindle et autres gadgets sans papier.

donc oui, les McComber, Mistral, Arsenault, DesRochers et Ranger, ceux qui partagent leur imagination sur le Web, ont leur place dans cet inventaire.