10.2.06

exutoire

Elle l’avait aguichée. Envoûté par sa beauté, porté par ses instincts sexuels, il l’avait sauté sans réfléchir. Dans un état second, sentant l’orgasme arrivé, il se retira de la chatte dégoulinante, s’agrippa à la longue tignasse rousse, puis enfonça sa queue dans la bouche haletante. Quelques secondes plus tard, des traînées blanchâtres dégoulinaient des commissures des lèvres écarlates...

(collaboration spéciale :: al)

3 comments:

superk said...

La bête en lui rugissait comme un mutilé aggrave une blessure de guerre ; sous la pluie de météorites liquides se dessinait cette rousse aux lèvres magiques pendant que le sauvage, repu et pathétique, s'apprêtait à expier son dernier péché par la lame que la belle lui planterait dans l'intimité.

Nina louVe said...

c'est bon ceci.

superk said...

la première partie est du célébrissime lexyplum, ça fait partie de nos Shortz qu'on a écrits pendant une petite période.

et toi, vas-tu rejoindre le gladiateur poétique et son fesse ti-chval?