19.3.09

Ionesco et les délices du... surréalisme?

Call me purist all you want, j'ai de la misère à associer Ionesco au mouvement d'André Breton and the bunch.

Et toi?

5 comments:

Nina louVe said...

associer ou non, je n,oublierai jamais la scène de la Cantatrice Chauve dans le train.

Chaque fois que j,entends : mais il me semble que...

je revois ce beau duo d,amoureux amnésiques.

SD said...

Hummm

Moi je n'associe pas Ionesco aux surréalistes.

Je l'associe surtout au absurde du théâtre (beckett et Cie.)

SLURFLIT!! ou le bruit d'une limace écrasé par une trotinette

LeRoy K. May. said...

c'est sûr, ionesco rox. il admirait bcp les surréalistes, mais ce n'en était pas un, dis-je réincarné en Pape du surréalisme.

Meta said...

Quoi qu'il en soit, certaines questions se posent :

Je me demande à quand le sousréalisme ? Ou l'infraréalisme ?

...et dans un autre registre, est-ce que le pape du surréalisme est pro-préservatifs ?

LeRoy K. May. said...

je voterais plus pour le postréalisme. nous ne sommes plus dans le réel.

le pape du surréalisme est pour l'amour fou. et comme le sexe rend con, y a fort à parier que les préservatifs sont autorisés, mais facultatifs.