2.4.09

100 % !!!

Eh oui!

J'ai été vache un peu. Je l'ai terminé mardi soir mais je n'avais plus la force de t'en parler. Mais j'en ai glissé mot sur Twitter, et reçu quelques félicitations dont celle de Caroline Vermalle.

Merci ça fait plaisir.

J'espère juste qu'un éditeur voudra dépenser de l'argent et publier mon !$#%$&* de roman :)

Extrait du chapitre 23

Je sentis les rails de la révolution bolchevik noire française sous mes pieds alors que j'avançais sans hésiter sur ce grand boulevard des Amoureux Taschereau Newman St-Germain-des-Prés HollyMotherFuckenWood pour en finir avec la médiocrité l'insipidité et le superficiel. J'allais finalement passer à l'histoire faute de me faufiler entre tes jambes et sentir le monde s'écrouler dans tes yeux, mon cœur abandonné, avarié.

Les Beretta 92 (un pistolet semi-automatique italien conçu par Beretta et entré en production dans sa première version en 1976 – il s’agit d’une amélioration du modèle 1951 qui connut un succès commercial considérable car adopté, entre autres, par les armées américanoitalocanadofrançaises sous les appellations Beretta 92G, MAS G1 M9 92F M10 92FS) que je pointais dans des directions aléatoires étaient beaux comme cette infirmière nurse garde Bilodeau que j'avais écrabouillée à coups de pot de chambre de porcelaine. Ils déclencheraient l'horreur coquette finale et liquide qui me guiderait enfin en toi, à jamais pour toujours, ton LeRoy, ma Marie-Lou-Livide.

Stop fucking around, let's get down to business, ladies and gentlemen.

4 comments:

Meta said...

Un livre naît
Je l’entends, il crépite déjà
Ouvre-lui la porte,
Laisse le fuguer,
Ne t’inquiète pas
Il fera son chemin et ira se lover chez un gentil éditeur
Et vite je l’espère,
au creux de ma main ;)

Je t'offre toute mon estime, mille bravos retentissants et quelques smacks sonores pour la Baraka
MH xx

LeRoy K. May. said...

hey Miss Ch'vai

thx so much, c parti chez un éditeur déjà, avec lequel g chatté tantôt. on verra ben. on verra ben.

pis toé, quand est-ce que tu craches le morceau, l'oie de cravan t'attend, j'te l'dis ;-)

le rimailleur said...

On croise les doigts...

LeRoy K. May. said...

parti chez qq éditeurs déjà, on touche du bois.