22.4.09

De la glamourisation de la littérature

En réponse à l'article de Caroline Allard sur Côté Blogue:

Je vais assumer qu'il faut lire ce billet au 2e degré, voire au 3e, et que personne n'a vraiment envie de voir une gang de pseudo écrivains se faire donner des cours d'écriture par de «grands écrivains». Et le public déciderait du gagnant?

Vous êtes pas tannés de cette StarAc qui produit des interprètes en chaîne qui n'ont toujours rien à dire? Ça donnerait quoi une StarAc d'auteurs? Des auteurs «populaires» et glamour? Des écriveux de best-sellers à la chaîne? Oh please... On n'a pas besoin d'autres téléréaliteux, pour emprunter l'expression d'Isabelle Gaumont, une auteure, une vraie.

Pis je vais prendre un 6/49, du papier Q pis le dernier Anne Robitaille avec ça.

2 comments:

greg said...

Salut, il est original votre blog, sympa à lire et à regarder. Bonne continuation

LeRoy K. May said...

merci greg!