10.10.06

Le Blues du trentenaire fini, Part II

17 août, 2004

Je suis très fâché.
watashi wa totemo hara wo tatete imasu

Je suis un chasseur de cartes.
watashi wa ka-do no kurekuta- desu

Je suis long à écrire des lettres.
watashi wa ji wo kaku noni jikan ga kakarimasu

Cela ne fait qu'une semaine que je suis arrivé au Japon.
watashi ga nihon ni tsuite mada isshuukan desu

Cela fait à peine un an que je suis des cours de japonais.
watashi ga nihongo kouza wo ukehajiemte youyaku ichinen ni narimasu

Cela fait 6 mois que je me suis mis au japonais.
watashi ga nihongo wo hajimete hantoshi ni narimasu

Car à l'heure où je t'écris je suis fatigué et j'ai sommeil.
toiu nomo anata ni kaite iru jikan niwa watashi wa tsukarete ite nemui nodesu

Ce soir je suis en vacances.
konya watashi wa kyuukachuu nandesu

Ça ne te dérange pas si je suis d'origine chinoise?
moshi watashi ga chuugokukei demo anata wa ki ni shimasen ka

Je me suis peut-être trompée dans le mot de passe.
watashi wa tabun pasuwa-do wo machigaeta nodeshou

Comme de fait.

«Il n'y pas de hasard», comme disait l'Autre. Les gens mal pensantes m'ont bel et bien rapporté au gérant. Deux jours de tôle, ça fait réfléchir. Needless to say qu'une belle bataille s'est déroulée à l'angle du chemin de la Côte-des-Neiges et du chemin Queen-Mary. « Quel scandale! », entendait-on dans les allées du IGA. « Ça pas d'allure! » « Il doit être vraiment gelé pour avoir faite ça... ». Ça mémérait, ça mémérait... N'empêche qu'un peu d'action dans leurs vies plates, ça pas dû leur faire de tort. Une histoire à raconter aux voisines, aux voisins, à la parenté qui vient pas souvent (« C'était effrayant! Y en avait bu au moins sept, pas vrai Raymond?) ». Tout ça pour dire que la différence, ça tue pas, ça enferme.

Fallait voir les matamores qu'ils avaient appelé à leur rescousse pour maîtriser l'« Anarchiste »... Comme si j'étais the next worst thing since Bin Laden. Crisse! Je buvais une bière pis je fumais une cigarette! Y a 20 ans, personne en aurait fait de cas, peut-être une couple de stuck-ups de Westmount, mais sans plus. C'est ça la vie après le 11 septembre. Les libertés, niet! Avec un speech pareil, je pourrais postuler à CHOI FM. Je me vois bien à côté de l'honorable député d'André Arthur : « Salut ma gang de crottés! ». Crisse, sur le point de me recycler en radio moé là!

Ça leur ferait ben trop peur...

Fak quand les bœufs sont arrivés, j'ai vraiment figé. Stone. Non mais faut-tu un imbécile pour appeler la force constabulaire quand un trentenaire un peu brûlé, pesant 145 livres tout trempe, s'en grille et s'en dévisse une. Le gérant va sûrement avoir une promotion pour son courage et sa capacité à réagir en situation de crise. Si un Olympien canadien s'était pas fait prendre avec de la dope la même journée, je me serais peut-être ramassé sur le front page du Hournal de Mourial? Maudite drogue...

9 comments:

Nina Louve said...

Oui! Vous m'entraînez. Mordez encore.

Et, les traducctions japonaises je vais les offrir à :
www.sylvaingougeonarteur.com

Il est amoureux d'Itomi, une superbe japonaise que le Ca na da a renvoyée dans son pays.

superk said...

Ben j'espère que la traduction est adéquate! Mon ami samourai, bourbon, est pris dans une idylle nouvelle, mais il me promet de repasser mon japonais illico presto.

Et pour le Cacaca-na-da (dixit Loco Locass), on peut au moins compter sur lui pour ça...

superk said...

C'est pas gentil de m'envoyer sur le site de Sylvain en plein après-midi! Faut que je travaille! Comment voulez-vous que je me concentre après de telles visions de paradis! :-P

Nina Louve said...

Loco Locass, je les vénère. Ils font tellement bien l'Amour Oral.
Les Zapartistes aussi j'aime les aimer. Surtout François Parenteau... (sourire coquin de Nina)

Nina Louve said...

Alors, vous savez mes couleurs

Nina Louve said...

Dites-lui combien vous avez apprécié ces visions, et que c'est... Sÿrenn qui vous envoie.

Nina Louve said...

à Sylvain Gougeon, pas à François!
(rires)

superk said...

C'est déjà fait (pour Sylvain, pas pour François, ni l'amour à voix basse). Mais j'ai parlé de Nina la louve des SS: j'espère qu'il saura de qui il s'agit. Sinon, sortez le fouet. Faut les dompter, ces maîtres de la pellicule.

Nina Louve said...

Avec Sylvain Gougeon, ce n'est pas le fouet, ce sont les mots. Mais avec François P... je ne dirais pas non à quelques petites corrections coquines. (rires)