12.10.06

Punk Not Dead... Yet

Elle regardait les flammes détruire les derniers vestiges de son passé. Elle avait tout planifié : lorsqu'elle a repris le logement de sa locataire qui y habitait depuis 20 ans, elle ne s'est pas enfargée dans les fleurs du paillasson. Allez hop! Dehors la mémére! Je m'installe pour mieux vivre ma déchéance. J'ai vendu les meubles pour mieux pouvoir m'évacher, les sleeping bags vont faire l'affaire. Mes chums sont arrivés en gang : Johnny, Linda, Mario, Sonia.

Mario a apporté le smac pendant que Johnny branchait les guitares pis les basses. Linda avait volé le set de drum à son père, anyway il jouait plus depuis 20 ans. Linda a amené son corps, elle apportait jamais grand-chose d'autre. L'héro était pas coupée : pas de café ni de paracétamol là-dedans (c'est Mario qui nous le jurait).

Lorsque la cuiller a débordé et que Mario a crié tabarnak, il était déjà trop tard : Linda était sur le bord de l'OD tandis que Johnny essayait de baiser Sonia. Et moi je tenais le lighter à deux mains parce que je shakais trop. Et mon passé s'est enflammé comme les derniers vestiges d'une junkie.

13 comments:

Nina Louve said...

ça me fait mal.

Nina Louve said...

Quand vous lirez : Le Squat
par chez nous, vous comprendrez...

superk said...

bell façon de m'amener par chez vous ;-)

allez hop, chez nina!

superk said...

huh... il est où Le Squat? pas trouvé sur louvainlaneuve... mais faut se mettre au podcast, ma chère (voir commentaire sur goûte à goûte du butineur de blogues).

Nina Louve said...

Oui, je sais, Pod cast par-ci, Pod-cast par- là. Je n'ai pas de micro, j'ai acheté un brocoli (! )et.. il ne parle plus.

Tant qu'à: Le Squat, il n'est pas encore sur louvainlaneuve. Je préfère laisser les images de la sculpture de mon amie Brigitte Turco quelques jours. Histoire de lui faire du lien, euh du bien.

En passant Superk, voulez-vous bien me dire (rires) ce que signifie ceci, que tous les blogueurs avisés utilisent ;-)

Nina Louve said...

;-)

Nina Louve said...

et aussi... si vos enfants ont apprécié l'histoire du Loup qui cherche sa Montagne ?

superk said...

Je ne sais pas ce que veut dire ;-)

À mon avis, c'est une forme d'art dyslexique, commune à tous les mammifères primaires :)

superk said...

pour le loup et la montagne, je ne leur ai pas lu, je trouvais qu'il manquait une fin un peu plus «finale» pour des enfants.

mais je t'en donne des nouvelles sans faute, ça fera changement du livre des trains ou de patouch la mouche.

et pour le podcast (tu aimes baladodiffusion? moi pas, j'aime pas l'OLF en général) c'est sûr que ça va mieux avec un micro qu'un brocoli, mais les végétaux aussi ont le droit de s'exprimer!

Nina Louve said...

je vous envoie la fin après avoir comblé la mienne et ses mmmm.

superk said...

il est à croire que tu n'as pas beaucoup dormi ;-)

Nina Louve said...

Oui, j'ai dormi en continuant d'écrire dans mes songes.

Nina Louve said...

voilà. Vous irez voir la fin de l'histoire du Loup qui cherche sa Montagne. Merci de m'avoir fait replonger dans de si agréables souvenirs. Merci Superk.