14.11.06

J'adooore Katerine! Suite et fin

Depuis jeudi j'ai passé des moments incroyables fantastiques innommables. Katerine est une bête de punk et métal brûlant. C'est un incroyable fouteur de merde diabolique.

Il est passé à travers toutes (oui TOUTES) les chansons de Robots après tout, même les plus injouables comme Patati. Il est allé revisité Je vous emmerde et le Poulet du rimailleur.

Pendant Marine Le Pen je pensais que le toit de l'Impérial allait s'effondrer. Flabergasté que je vous dis.

Après trois minutes, mon billet était rentabilisé. Tout a commencé par Ces être humains puis ils ont enchaîné avec Excuse-moi. J'ai dû explosé les tympans de mes voisins mais ça ne les a pas arrêté de faire le pogo.

Black Sabbath, Noir Désir, Nine Inch Nails, et le même sourire arrogant que Johnny Rotten avec des projections et des chorégraphies surréalistes pendant J'adore alors que Katerine était seul au drum: oubliez les claviers techno, c'était un show punk-rock comme j'en ai rarement vus:

H A L L U C I N É et H A L L U C I N A N T.

4 comments:

Nina Louve said...

On dirait que j'ai manqué un bel être humain. Merci de le partager Superk.

superk said...

Et encore, mon résumé n'est que très bref! Il est arrivé sur le stage comme une rock star des années 70, en pantalon stretché bleu foncé, en bédaine et s'était body painté un hockeyeur sur ladite bédaine.

Dans le dos, les mots Guillaume Latendresse, joueur du Canadien, séparé par un doigt d'honneur au lieu du numéro.

Provocateur, disais-je.

Jack said...

Ouais! Les Français show-bises ne sont pas morts à ce qui paraît. On va se mettre là-dessus.

superk said...

quand j'aurai deux minutes, je posterai quelques vidéos live que j'ai trouvé de Katerine, débile.