13.1.07

gmc

roc de soufre aux mille nattes lattées
surprenante alcôve aux voies inavouables
sous les saules de l'onde voies lactée
célestes envolées aux fièvres louables

de méprisé pamoisant un congo prénuptial
obus d'ombre perfide qui songe aux décombres
innombrables de l'hydre perplexe des idoles
givré dans les transes d'incestes préjudiciables
incomprises que geignent deux ou trois pénombres
dans la chair indécible du Grand Spectre formol

derrière le regard vitreux des alcools éthyliques
(prends la clé des chants sirenamiga
panse de baumes de lost argentina)
se cachent le poète hagard aux armures idylliques

1 comment:

gmc said...

MIRADOR SOUTERRAIN

Plus de gare et de terminal
L'aube se lève en minéral

Au-delà des voies sans issue
Parcourir l'éther dans un ru

Brin d'herbe à l'acier d'outre-sel
Dans la douceur de l'irréel

Fugue qui scarifie l'étroit
Roseau qui chante d'autre Loi

Artillerie des profondeurs
Balistique empreinte d'ardeur